Organisation des études

ANNÉE 4

dnsep « prendre position (en) art »

Observer. S’impliquer et s’écarter. Se situer. Interroger l'espace de la création et les territoires de l’art (un monde de l’art peut en cacher un autre), et par là, son ou ses publics. Sortir du cube blanc qui prédomine pour intégrer des situations, et penser la production dans une relation à un contexte. Expérimenter des pratiques collectives. Interroger la relation de l'artiste à l'autorité, au(x) commanditaire(s), aux conditions de production et d’exposition. Ce que j'emploie, où je le produis, comment je l’expose, face ou avec qui ? S’intéresser à ceux qui ont décidé de voir et de regarder, comme à ceux qui n'ont pas choisi et qui voient quand même. Et cuisiner le dilemme.

L'étudiant·e est invité·e à prendre position dans la société contemporaine et dans le monde de la création en définissant une pratique singulière qui mette en question les formes comme les manières de penser et de faire. Fondé sur la pédagogie de projet et la collégialité, l'enseignement progresse par la dynamique créée entre les savoirs théoriques, les apprentissages méthodologiques et disciplinaires et la relation concrète avec les artistes et acteurs socio-culturels. L'étudiant·e s'engage à développer sur deux années de Master un travail de recherche continu qu'il mène jusqu'au diplôme, en dialogue permanent avec l'équipe enseignante, à la faveur des rencontres et workshops avec des artistes invités, travail qu'il/elle est également invité·e à confronter avec d'autres démarches à l'occasion de mobilités internationales.

les enseignements

semestre 7

UE1 — INITIATION À LA RECHERCHE - SUIVI DU MÉMOIRE, PHILOSOPHIE, HISTOIRE DES ARTS TOTAL ECTS 9
Méthodologie de la recherche — Christophe Leclercq 1
Séminaire philosophie — Ludovic Duhem 4
Séminaire histoire et théorie de l’art — Christophe Leclercq 4
UE2 — PROJET PLASTIQUE — PROSPECTIVE, MÉTHODOLOGIE, PRODUCTION TOTAL ECTS 20
Suivi du projet personnel — Alexandre Perigot, Christl Lidl, Nicolas Guiet 8
ARC (2 au choix) 8
Edition mémoires — Structure Bâtons 2
Volume — Claude Cattelain 2
UE3 — LANGUE ÉTRANGÈRE TOTAL ECTS 1
Séminaire : de l’art et du design en anglais — Stéphanie Mahieu 1
Module professionnalisant (NC)
À compter du 12/11/20.

semestre 8

UE1 — INITIATION À LA RECHERCHE — SUIVI DU MÉMOIRE, PHILOSOPHIE, HISTOIRE DES ARTS TOTAL ECTS 9
Méthodologie de la recherche (suivi des mémoires) — Christophe Leclercq 3
Séminaire philosophie — Ludovic Duhem 3
Séminaire histoire et théorie de l’art — Christophe Leclercq 3
UE2 — PROJET PLASTIQUE — PROSPECTIVE, MÉTHODOLOGIE, PRODUCTION TOTAL ECTS 20
Suivi du projet personnel — Alexandre Perigot, Christl Lidl, Nicolas Guiet, Claude Cattelain 12
ARC (1 au choix) 8
UE3 — LANGUE ÉTRANGÈRE TOTAL ECTS 1
Séminaire : de l’art et du design en anglais — Stéphanie Mahieu 1
MOBILITÉ / STAGE
À créditer en fonction de leur durée au sein des 20 ECTS attribués au projet plastique


méthodologie de la recherche

Christophe Leclercq

Objectifs
Acquérir une méthodologie de recherche notamment en vue de la rédaction d’un mémoire de 2ème cycle.

Enseignement
Lors du module méthodologique seront travaillées les différentes étapes de l'élaboration du mémoire : la formulation d’une problématique, l’élaboration du plan de mémoire, l’écriture de l’introduction du mémoire, la partie empirique, la conclusion ou encore le choix des iconographies. La mise en forme de la bibliographie devra démontrer la pertinence des sources d’information utilisées pour soutenir l’argumentaire de l’étudiant. Le mémoire doit refléter la personnalité de l’étudiant, son implication au travail, son esprit de synthèse, sa capacité d’analyse, etc. Il doit mettre en scène plusieurs arguments acheminés de manière logique et construits à partir de différentes sources et supports. La formulation des titres et des phrases, la structuration logique du développement, le soin accordé à la présentation générale du document (mise en page, typographie, iconographie) sont autant d’éléments qui mettent en valeur la rigueur de l’étudiant. En tant qu’objet, le mémoire peut se formaliser de multiples manières à condition qu’il soit accompagné d’un texte de présentation explicite sur la problématique et les axes de recherches et d’une bibliographie.

Méthode
Sur l’intranet de l’ESAD de Valenciennes, sont mis à disposition des étudiants des informations sur les normes typographiques (citations, références, notes en bas de page, bibliographies, index...), le traitement des annexes (traitement des images). Un module hebdomadaire “édition libre” (2h) permet aux étudiants d’avoir accès à l’atelier d’édition pour l’impression et le façonnage des mémoires.

Évaluation
Contrôle continu, assiduité, activité, participation, respect des délais, recherches personnelles.

séminaire philosophie

Ludovic Duhem

Objectifs
Approcher la philosophie par la fabrique, discuter des enjeux de la recherche autrement que par les formes académiques. Matérialiser la philosophie par des images, des objets, des dispositifs.

Enseignement
Le séminaire de recherche s’attache à initier les étudiants à la recherche par la recherche, et à traiter les thématiques propres à l’ESAD Valenciennes en design social et en dispositifs techno-esthétiques. L’idée est de créer un « FabLab » de philosophie où les idées, les théories, les concepts, sont matérialisés par des images, des objets, des dispositifs, etc. Il ne s’agit pas d’illustrer la philosophie mais bien de donner un corps sensible à ce qui est considéré avant tout comme immatériel.
Le mode de travail est collectif, collaboratif, et toutes les décisions sont prises en commun selon un principe démocratique et délibératif.
Depuis 2019, les deux projets menés avec les étudiant·e·s, sont : 1) Écoféminisme et espace public ; 2) Histoire du design social : frise chronologique
Depuis 2020, un nouveau projet est proposé : le musée alternatif
Au deuxième semestre, le FabLabPhilo devient un centre de ressource et d’échange autour des sujets de recherche des étudiants pour la préparation de leur mémoire. Ces séances sont collectives et donnent lieu à des matérialisations également.

Méthode
Séminaire et atelier

Évaluation
Mode : participation et production
Critères : présence, ponctualité, autonomie, participation, connaissances et qualités de réflexion

séminaire histoire et théorie de l’art

Christophe Leclercq

Objectifs
S’inscrire ou se positionner dans l’actualité (situer sa démarche par rapport à des problématiques du champ de l’art contemporain).
Se confronter à d’autres méthodologies de travail et de recherche que la sienne.

Enseignement
En quête de réel : situations, enquêtes et documents dans les pratiques artistiques contemporaines
On observe, dans les pratiques artistiques comme dans les discours qui les accompagnent, la multiplication d’emprunts aux sciences humaines et sociales, et plus particulièrement à l’anthropologie et l’ethnographie. Ces emprunts se manifestent notamment dans la convocation fréquente, par les artistes, critiques d’art contemporains ou théoriciens, des notions d’enquête (Caillet, Demanze), de documents (Leibovici), de terrain ou encore de “savoir située” (Haraway). S'ils confirment un “retour du réel” diagnostiqué par Hal Foster en 2005, ils témoignent d’une attention portée à une réalité encore plus complexe, ce dont l’actualité des expositions rend particulièrement compte. Il s’agira donc, à travers une sélection d’oeuvres, d’expositions et de publications récentes, d’observer, de décrire et d’analyser ces pratiques qui traitent de situations singulières, hétérogènes et complexes dont elles proposent bien souvent une (re)description, par la production, mise en forme ou remédiation de documents (Quintyn). On pourra évaluer la pertinence de certaines notions ou expressions nouvellement forgées par des artistes, critiques ou théoriciens de l’art pour les étudier - par exemple, “approche documentale” versus “art documentaire” (Leibovici, Caillet, Pouillaude) -, afin de repérer la spécificité des approches artistiques par rapport à des pratiques scientifiques ou journalistiques, en termes de prises de position et de production de savoirs.

Méthode
Cours, exposés, débats.

Évaluation
Contrôle continu, assiduité, activité, participation, respect des délais, recherches personnelles.

suivi du projet personnel

Alexandre Perigot, Christel Lidl, Nicolas Guiet

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-

édition mémoires

Structure Bâtons

Objectifs
Cet enseignement engage avant tout un suivi personnel destiné à faciliter le passage à la production éditoriale indispensable à la construction du mémoire et du projet de DNSEP.

Enseignement
Éditorialiser, c'est penser la structuration des modalités de transmission.En ce sens notre enseignement propose de construire avec les étudiant.e.s, leurs projet de diplôme comme des dispositifs complexes dans lesquels s'insère plusieurs éléments qui s'imbriquent les uns dans les autres et qui tendent également à trouver leur autonomie propre, impliquant différents supports et différentes techniques. La question de la série ne se pose pas alors uniquement en termes de multiples, mais s'incarne dans le potentiel d'adaptation et de variation d'un projet. Ce mode de fonctionnement suppose un dialogue constant entre le fond et la forme et repose en partie sur la faculté à décliner ou à mettre en synergie médias et techniques.
Un des ressorts de cet accompagnement pédagogique est de faire comprendre l'importance des échelles éditoriales et de leurs séquençages : du choix du caractère typographique en passant par la composition, l'impression jusqu'à la scénographie.

Méthode
Ce temps d'enseignement se déroule entre entretien individuel, partage de compétences, points méthodologique et technique permettant de faire évoluer les pratiques et concepts jalonnant les projets des étudiant.e.s.

Évaluation
Contrôle continu, autonomie et finalisation des productions.

volume

Claude Cattelain

Objectifs
Au début de l’année chaque étudiant(e) est invité(e) à réfléchir sur des thématiques qui sont le squelette de ses recherches de l’année. À travers ses choix l’étudiant(e) doit aussi soulever la question de la nécessité, qu’il défend, à s’engager dans un parcours artistique aujourd’hui.

Enseignement
Lors de minimum 2 rendez-vous par mois, l’étudiant(e) est soutenu(e) dans sa démarche personnelle et poussé(e) à des expériences à l’intérieur et à l’extérieur de l’école.
Un suivi de ses expériences est matérialisé sous forme de journal numérique de recherche (blog ; site … ) mis à jour régulièrement et consultable à tout moment. Chacun(e) est donc épaulé(e) dans des projets inventifs qui questionnent aussi la place de l’art dans le monde d’aujourd’hui.
Année 5 : Le premier semestre étant tourné essentiellement vers l’élaboration du mémoire, l’étudiant(e) s’engage à continuer sa recherche plastique en écho direct avec la rédaction du mémoire, afin que l’un et l’autre se nourrissent mutuellement et que la recherche artistique reste au centre de ses motivations.
L’objet « mémoire » peut être pensé avec une correspondance étroite entre forme et contenu. Le second semestre doit permettre à l’étudiant(e) de rassembler ses expériences en une présentation formelle et sensible ouverte surtout à des recherches en devenir.

Évaluation
Contrôle continu,
motivation,
capacité d’expérimentation,
qualité et pertinence des projets,
force de proposition,
engagement dans des projets collectifs.
capacité à créer des liens avec l’extérieur,
assiduité aux rendez-vous,
capacité à échanger sur l’élaboration de ses projets.

séminaire : de l’art et du design en anglais

Stéphanie Mahieu

Objectifs
Au deuxième cycle, l’optique de l’enseignement de/en anglais à l’ESAD est inspirée de la méthode EMI (English as the Medium of Instruction) : l’anglais est ici considéré comme la langue d’enseignement et de communication de l’art et du design, plutôt que d’être enseigné en tant que tel. Il s’agit pour les étudiants de pouvoir accéder à une pratique active de la langue anglaise, afin d’être capable, lors des workshops et projets à l’étrangers, de présenter son travail de manière efficace et compréhensible à des interlocuteurs non-francophones.

Enseignement
L’enseignement est de type séminaire : chaque semaine est consacrée à une thématique distincte, liée pour l’année 2020-21 à l’étude de la production artistique et du design pendant la période communiste en Europe de l’Est, mais également à Cuba, en Chine, au Vietnam et en Corée du Nord. Il s’agira de revenir d’une part sur le détournement et la créativité autour des objets en situation de pénurie, en s’inspirant notamment des notions de « technological disobedience » et d’ « objects of necessity » du designer cubain Ernesto Oroza, mais également de revenir sur la question très actuelle de limites à la liberté de création artistique, en se penchant sur la production artistique pendant la période communiste, ainsi qu’après la chute du Mur, en étudiant notamment les grandes expositions récentes qui l’ont mise en lumière (Exposition Rouge au Grand Palais en 2019, Toward a Concrete Utopia au MoMA en 2019, Soviet Design. Red Wealth à l’ADAM de Bruxelles en 2018, Exposition Erik Bulatov au BPS22 de Charleroi en 2019,…).

Méthode
Une telle démarche, qui constitue par ailleurs une préparation à la méthodologie de la recherche, s’effectue au travers de l’étude de textes (articles et livres de recherche en design, urbanisme, histoire de l’art, socio-anthropologie, articles de revues spécialisées telles CityLab, DesignIndaba, Dezeen, …), et de vidéos et documentaires relatifs à la question de l’art et du design (notamment le design graphique) pendant la période communiste.

Évaluation
Co-animation d’une séance avec l’enseignante, constitution d’un dossier regroupant des textes en anglais relatifs à la thématique de recherche, rédaction en anglais d’un texte de résumé de cette thématique.