Organisation des études

ANNÉE 5

dnsep « design (éco) social »

Les designers ont une place à prendre afin d’agir face aux enjeux contemporains sociétaux et environnementaux. Le master design éco-social favorise l’affirmation d’une pratique de design qui se positionne dans le présent, qui s’engage dans son territoire local (biorégion) et qui anticipe la place d’un designer alerte dans nos sociétés en mutation.

Encadré·e·s par une équipe de praticien·ne·s et de théoricien·ne·s interdisciplinaires ainsi que des invité·e·s extérieur·e·s, cette formation de design dite « responsable », soucieux de son milieu, vise à transposer la définition et les pratiques issues du modèle industriel dominant afin de valoriser les démarches sociales et écologiques. Il s’agit de mettre en critique la production dans le système mondial actuel. Favorisant ainsi non pas un design universel, mais un design situé et inclusif, nous encourageons ces futur·e·s designers à prendre part à la réflexion et l’organisation de la société contemporaine et à venir. Il n’est alors pas seulement question de repenser les conditions du vivre-ensemble, mais aussi de les construire.

Se déroulant sur deux ans, les étudiant·e·s inscrit·e·s dans ce master suivent un enseignement pratique et théorique et prennent part à des études de cas concrets, menés en partenariat avec des acteurs locaux ou internationaux. Les semestres 7 et 8 sont consacrés à un stage (minimum trois mois) en France ou à l’étranger et à une initiation à la recherche par la formulation du projet de diplôme et la réalisation d’un mémoire. Les semestres 9 et 10 sont consacrés à la concrétisation de ce projet engageant des étapes de prototypage ainsi qu’une confrontation aux terrains et usagers dédiés. À la fin du semestre 10, l’ensemble de ce projet de diplôme synthétise ainsi deux ans de travail intensif qui sont exposés et défendus devant un jury invité.

les enseignements

semestre 9

UE1 — MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE (dont suivi du mémoire) TOTAL ECTS 20
Méthodologie de la recherche — Antinéa Féron 1
Suivi des mémoires — Elizabeth Hale 1
Séminaire design : design crisis ou une histoire engagée du design — Elizabeth Hale 3
Séminaire philosophie — Ludovic Duhem 3
Ateliers critiques — Antinéa Féron 1
Edition mémoires — Structure Bâtons 1
Séminaire : de l’art et du design en anglais — Stéphanie Mahieu 2
ARC (2 au choix) 8
UE2 — MISE EN FORME DU PROJET PERSONNEL TOTAL ECTS 10
Suivi du projet de design — Stéphane Dwernicki, Martial Marquet, Ludovic Duhem 10

+ Cours Master DLES UPHF
+ Module professionnalisant à partir du 27/11/2020

Remarque
Mise en forme du projet personnel suppose qu’il n’y ait pas d’impasse sur le projet plastique au moment de l’écriture du mémoire et que l’évaluation soit prévue pour accorder les ECTS

semestre 10

UE1 — ÉPREUVES DU DIPLOME : DNSEP option design d’espace TOTAL ECTS 30
Mémoire 5
Travail plastique 25

Remarque
Tous les ECTS pédagogiques sont donnés à la fin du semestre 10.

méthodologie de la recherche

Antinéa F.

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-

suivi des mémoires

Elizabeth Hale

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-

séminaire design : design crisis ou une histoire engagée du design

Elizabeth Hale

Objectifs
L’ambition du design a-t-elle déjà été autre que de changer le monde ? Le design a, depuis toujours, un ego problématique et a déclenché des mécanismes de défense (Mergy, 2008) afin de dépasser sa réputation de méchant (Sottsass, 1973). Ce séminaire a pour objectif d’analyser le rôle endossé par le design, ainsi que par le designer, lors des situations considérées comme étant de crise.

Enseignement
Il tentera, à travers une étude des mouvements, méthodologies, contextes et acteurs, de déterminer le positionnement du design dans ces contextes et à interroger les modalités de ses registres dit engagés aujourd’hui. La première partie du séminaire est consacrée à une étude historique et critique de l’ambition du design (Doze, 2016). La deuxième partie ouvrira sur les réponses contemporaines qui se multiplient aujourd’hui (le design social, le design critique, le design spéculatif, le design humanitaire…etc.) une analyse de ces catégories et de leurs acteurs permettrait de soulever les raisons de cette prolifération de réponses, tout en questionnant leur légitimité face aux problèmes contemporains. Nous interrogerons aussi la place du design dans la construction d’imaginaires techniques et culturels associés à et résultant du white privilege, du colonialisme, de la migration, du changement climatique, des perspectives intersectionnelles, de l’héteronormalité, de l’impérialisme, du néolibéralisme, etc. Ainsi, nous nous demanderons : quelles pratiques, pédagogies ou catégories du design interrogent à nouveau son rôle aujourd’hui et pourquoi ?

séminaire philosophie

Ludovic Duhem

Objectifs
FABLABPHILO – MATÉRIALISER LA PENSÉE : Approcher la philosophie par la fabrique, discuter des enjeux de la recherche autrement que par les formes académiques. Matérialiser la philosophie par des images, des objets, des dispositifs.

Enseignement
Le séminaire de recherche s’attache à initier les étudiants à la recherche par la recherche, et à traiter les thématiques propres à l’ESAD Valenciennes en design social et en dispositifs techno-esthétiques. L’idée est de créer un « FabLab » de philosophie où les idées, les théories, les concepts, sont matérialisés par des images, des objets, des dispositifs, etc. Il ne s’agit pas d’illustrer la philosophie mais bien de donner un corps sensible à ce qui est considéré avant tout comme immatériel.
Le mode de travail est collectif, collaboratif, et toutes les décisions sont prises en commun selon un principe démocratique et délibératif.
Depuis 2019, les deux projets menés avec les étudiant·e·s, sont : 1) Écoféminisme et espace public ; 2) Histoire du design social : frise chronologique
Depuis 2020, un nouveau projet est proposé : le musée alternatif
Au deuxième semestre, le FabLabPhilo devient un centre de ressource et d’échange autour des sujets de recherche des étudiants pour la préparation de leur mémoire. Ces séances sont collectives et donnent lieu à des matérialisations également.

Méthode
Participation et production.

Évaluation
Présence, ponctualité, autonomie, participation, connaissances et qualités de réflexion

ateliers critiques

Antinéa Féron

Objectifs
Renforcement d’une autonomie de pensée critique dans le champ du design contemporain : investigations et interrogations sur la multipolarité des champs de la recherche. Confrontation aux idées, aux théories. Exercice de la pratique régulière du débat, construction d’un positionnement personnel.
Enseignement : Le cours s’attache à cerner les contours de la recherche théorique actuelle ; il examine les interactions entre design et philosophie et interroge le projet de design et ses implications sur ce qu’Alain Findeli* considère comme le monde habité. Ces différents aspects de la recherche en design contribuent à accentuer la réflexion des étudiants sur la nécessité et l’exigence d’un engagement, et à clarifier les enjeux de leur production.

Méthode
Méthode : Le cours prend forme d’Ateliers critiques, durant lesquels la prise de parole est requise. Les textes substantiels issus de publications de thèses récentes ou conférences en vidéo seront vecteurs d’analyses, de discussions constructives, que les étudiants poursuivront en autonomie, en exploitant par ailleurs les connaissances acquises jusqu’alors. Ils renforceront ainsi une activité critique (étayée par l’intensification des données bibliographiques et numériques) ; il leur appartiendra de formaliser et d’utiliser l’ensemble de leurs travaux dans leurs présentations.

Évaluation
Contrôle semestriel. Critères d’évaluation : assiduité et participation active, potentiel d’analyse critique et de synthèse, qualités de raisonnement, aptitude à convoquer des références, positionnement et engagement.

  • Alain Findeli, La recherche en design, questions épistémologiques et méthodologiques, 2010 (bibliographie introductive)

édition mémoires

Structure Bâtons

Objectifs
Cet enseignement engage avant tout un suivi personnel destiné à faciliter le passage à la production éditoriale indispensable à la construction du mémoire et du projet de DNSEP.

Enseignement
Éditorialiser, c'est penser la structuration des modalités de transmission.En ce sens notre enseignement propose de construire avec les étudiant.e.s, leurs projet de diplôme comme des dispositifs complexes dans lesquels s'insère plusieurs éléments qui s'imbriquent les uns dans les autres et qui tendent également à trouver leur autonomie propre, impliquant différents supports et différentes techniques. La question de la série ne se pose pas alors uniquement en terme de multiples, mais s'incarne dans le potentiel d'adaptation et de variation d'un projet. Ce mode de fonctionnement suppose un dialogue constant entre le fond et la forme et repose en partie sur la faculté à décliner ou à mettre en synergie médias et techniques.
Un des ressorts de cet accompagnement pédagogique est de faire comprendre l'importance des échelles éditoriales et de leurs séquençages : du choix du caractère typographique en passant par la composition, l'impression jusqu'à la scénographie.

Méthode
Ce temps d'enseignement se déroule entre entretien individuel, partage de compétences, points méthodologique et technique permettant de faire évoluer les pratiques et concepts jalonnant les projets des étudiant.e.s.

Évaluation
Contrôle continu, autonomie et finalisation des productions.

séminaire : de l’art et du design en anglais

Stéphanie Mahieu

Objectifs
Au deuxième cycle, l’optique de l’enseignement de/en anglais à l’ESAD est inspirée de la méthode EMI (English as the Medium of Instruction) : l’anglais est ici considéré comme la langue d’enseignement et de communication de l’art et du design, plutôt que d’être enseigné en tant que tel. Il s’agit pour les étudiants de pouvoir accéder à une pratique active de la langue anglaise, afin d’être capable, lors des workshops et projets à l’étrangers, de présenter son travail de manière efficace et compréhensible à des interlocuteurs non-francophones.

Enseignement
L’enseignement est de type séminaire : chaque semaine est consacrée à une thématique distincte, liée pour l’année 2020-21 à l’étude de la production artistique et du design pendant la période communiste en Europe de l’Est, mais également à Cuba, en Chine, au Vietnam et en Corée du Nord. Il s’agira de revenir d’une part sur le détournement et la créativité autour des objets en situation de pénurie, en s’inspirant notamment des notions de « technological disobedience » et d’ « objects of necessity » du designer cubain Ernesto Oroza, mais également de revenir sur la question très actuelle de limites à la liberté de création artistique, en se penchant sur la production artistique pendant la période communiste, ainsi qu’après la chute du Mur, en étudiant notamment les grandes expositions récentes qui l’ont mise en lumière (Exposition Rouge au Grand Palais en 2019, Toward a Concrete Utopia au MoMA en 2019, Soviet Design. Red Wealth à l’ADAM de Bruxelles en 2018, Exposition Erik Bulatov au BPS22 de Charleroi en 2019,…).

Méthode
Une telle démarche, qui constitue par ailleurs une préparation à la méthodologie de la recherche, s’effectue au travers de l’étude de textes (articles et livres de recherche en design, urbanisme, histoire de l’art, socio-anthropologie, articles de revues spécialisées telles CityLab, DesignIndaba, Dezeen, …), et de vidéos et documentaires relatifs à la question de l’art et du design (notamment le design graphique) pendant la période communiste.

Évaluation
Co-animation d’une séance avec l’enseignante, constitution d’un dossier regroupant des textes en anglais relatifs à la thématique de recherche, rédaction en anglais d’un texte de résumé de cette thématique.

suivi du projet de design

Stéphane Dwernicki, Martial Marquet et Ludovic Duhem

Objectifs
Développer, formuler et concrétiser le projet personnel de l’étudiant en vue du DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique).

Enseignement
Au travers de rendez- vous individuels et d’accrochages réguliers, l’étudiant développe et construit activement son projet personnel dans un contexte de création contemporaine ; il précise et énonce un positionnement singulier dans le champ du design, dans l'objectif de mener à terme son projet de recherche.

Méthode
Suivi de projet sur rendez-vous programmés en plusieurs sessions. Ils se déroulent exclusivement à l'oral, soit par groupe, soit individuellement, avec plusieurs enseignants théoriciens et plasticiens. Outreles rendez-vous etles accrochages,le calendrier est également rythmé par la diplômabilité et la présentation de l’étudiant au DNSEP (semestre 10) devant un jury composé de personnalités extérieures.

Évaluation
Autonomie, gestion de l'accrochage, clarté du positionnement, engagement, capacité d'énonciation, qualité de réflexion, discernement, aptitude à l'utilisationdes références, pertinence dans les étapes du travail