Organisation des études

ANNÉE 2

dna art

L'option art s'adosse au champ de l'art contemporain dans toute la diversité formelle, conceptuelle et géopolitique où il se produit. L'enseignement privilégie l'ouverture culturelle qui permet à l'artiste d'interagir avec le monde par les moyens de la création. Fondé sur la pédagogie de projet et la collégialité, l'enseignement progresse par la dynamique créée entre les savoirs théoriques, les apprentissages méthodologiques et disciplinaires et la relation concrète avec les artistes et acteurs socio-culturels.

Il permet peu à peu à l'étudiant de définir, dans une relative autonomie, ses propres objectifs et protocoles de travail. Puis, l'étudiant s'engage à développer sur deux années de Master un travail de recherche continu qu'il mène jusqu'au diplôme. En dialogue permanent avec l'équipe enseignante, à la faveur des rencontres avec des artistes invités, l'étudiant se prête à l'exercice d'analyse critique de son travail. L'équipe, sur un mode collégial ou individuel, programme en synergie avec les axes de recherche ou les thématiques repérées dans les travaux en cours, des ateliers de recherche et création, des séminaires, des journées d'études, des expositions, de sorte à tisser une relation étroite entre pratique et recherche artistiques, au profit du développement critique de l'étudiant.

les enseignements

semestre 3

UE1 — MÉTHODOLOGIE, TECHNIQUES ET MISES EN OEUVRE TOTAL ECTS 16
Graphisme 2D — Stéphane Dwernicki 2
Volume — Claude Cattelain 2
Matériaux et procédés – Martial Marquet 2
Couleur/Espace — Nicolas Guiet 2
Edition/Conception — Structure Bâtons 2
Image photographique — Alexandre Perigot 2
Vidéo — Christl Lidl 2
Dessin, modèle vivant — Delphine Mazur 2
UE2 — HISTOIRE, THÉORIE DES ARTS ET LANGUE ÉTRANGÈRE TOTAL ECTS 8
Histoire et théorie de l’art — Christophe Leclercq 2
Philosophie — Ludovic Duhem 1
Ateliers d’écriture — Christophe Leclercq 2
Écrits et théories — Ludovic Duhem 1
Actualité de l’art et du design en anglais — Stéphanie Mahieu 2
UE3 — RECHERCHES ET EXPÉRIMENTATIONS TOTAL ECTS 2
Introduction au projet personnel– Christl Lidl, Nicolas Guiet 2
BILAN TOTAL ECTS 4

semestre 4

UE1 — MÉTHODOLOGIE, TECHNIQUES ET MISES EN OEUVRE TOTAL ECTS 14
Volume — Claude Cattelain 2
Vidéo — Christl Lidl 3
Couleur/Espace — Nicolas Guiet 3
Dessin — Delphine Mazur 1
Image photographique — Alexandre Perigot 2
Edition/Conception — Structure Bâtons 3
UE2 — HISTOIRE, THÉORIE DES ARTS ET LANGUE ÉTRANGÈRE TOTAL ECTS 8
Histoire et théorie de l’art — Christophe Leclercq 2
Philosophie — Ludovic Duhem 1
Ateliers d’écriture — Christophe Leclercq 2
Écrits et théories — Ludovic Duhem 1
Actualité de l’art et du design en anglais — Stéphanie Mahieu 2
UE3 — RECHERCHES ET EXPÉRIMENTATIONS TOTAL ECTS 4
Introduction au projet personnel — Christl Lidl, Nicolas Guiet 2
ARC (1 au choix) 2
BILAN TOTAL ECTS 4


graphisme 2D

Stéphane Dwernicki

Objectifs
Initiation à la modélisation 3D sur ordinateur. Appréhender les contraintes des outils adaptés aux objectifs d’un projet. Appliquer une méthodologie en fonction des objectifs recherchés. Découvrir les interrelations entre les profils 2D et leurs projections dans l’espace 3D.

Enseignement
Cet atelier présentera les outils numériques dédiés aux dessins de conception 2D et 3D paramétrique à l’aide d’un logiciel de modélisation. Description de l’ensemble des outils pour réaliser la mise en œuvre d’un projet et identification des différentes phases de conception. Le cours proposera d’intégrer et de différencier deux approches complémentaires du “dessin de conception” et du “dessin de communication”. Le cours permettra aux étudiants d’aborder la notion de modèle et l’approche paramétrique d’un projet. Seront abordées la représentation des vues projetées, axonométriques et perspectives, la maitrise des échelles ou encore la simulation des matériaux et lumières.

Méthode
Par session de 4 heures tous les 15 jours les étudiants seront conduits par étape à représenter un projet volumique plus ou moins complexe en s’appuyant sur son interprétation 2D et sa simulation 3D. La description du projet devra être aussi bien technique que graphique.

Évaluation
Motivation, aptitude à la conceptualisation d’un projet, qualité et exactitude des représentations, pertinence de la progression dans les étapes du travail.

volume

Claude Cattelain

Objectifs
En privilégiant la rapidité, la confiance en son instinct, au risque même de se tromper, l’atelier a pour but de dessiner une approche de plus en plus personnelle pour chacun.e et de cerner peu à peu ses centres d’intérêts.
À travers une attention particulière portée aux processus, à la qualité des gestes, même invisibles, mis en œuvre, l’étudiant.e est peu à peu invité.e à se questionner sur la mise en tension de ses travaux avec l’espace qui les accueille.
Une incitation est donc largement faite à des formes ouvertes à l’installation, mais aussi à la performance, le son ou la vidéo.
En filigrane de ces pratiques, chacun.e est invité.e à orienter son travail vers une pratique contemporaine liée aux enjeux sociaux, politiques, écologiques d’aujourd’hui.

Enseignement
Semestre 1 : Le rythme de rendu tous les quinze jours se construit selon un schéma valable tout le premier semestre :
A-conception et réalisation d’une proposition plastique répondant à un exercice demandé.
B-mise en valeur de la réalisation avec photo(s) et références, ainsi qu’une présentation orale.
Beaucoup de discussions autour d’artistes engagés ( plasticiens, cinéastes, musiciens, chorégraphes… Miroslaw Balka, Gregor Schneider, Francis Alys, Richard Serra, Bas Jan Ader, Werner Herzog, Stanley Kubrick, Steve Reich, Pina Bausch … ) alimenteront les recherches à l’atelier.
Semestre 2 : Dans une progression logique, sans modifier l’engagement du premier semestre, c’est au travers de thématiques mensuelles, que l’étudiant(e) sera amené(e) à porter une attention accrue sur des formes pratiques, poétiques, subversives. Des discussions autours d’artistes et dans la mesure du possible des visites d’expositions dans les centres artistiques de la région seront organisées et alimenteront les recherches à l’atelier.

Méthode
L’atelier reste le laboratoire et le lieu de tous les possibles où s’élaborent et se développent les expérimentations et où la pratique plastique se construit, se donne à voir, s’analyse et se critique.
Au travers d’exercices bi-mensuel, l’étudiant.e engagera sa créativité, sans s’appesantir dans des finitions élaborées, mais plutôt en privilégiant une vivacité à rebondir.
Le travail à l’atelier privilégiera l’économie de moyen, notamment par l’utilisation de matériaux de récupération.
Les différents exercices s’accompagneront souvent de l’exploration des pratiques traditionnelles comme le modelage, le moulage, l’assemblage, le travail du bois et du métal en valorisant les techniques disponibles dans l’atelier et la connaissance approfondie des outils. Un souci particulier est toujours apporté à la place du corps dans les réalisations.

Évaluation

Contrôle continu,
Assiduité, motivation,
Capacité d’expérimentation,
Qualité et pertinence des rendus A et B.
Matériaux et procédés – Martial Marquet

matériaux et procédés

Martial Marquet

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-

couleur/espace

Nicolas Guiet

Objectifs
Appréhender l’apport de la couleur en termes d’écriture et de lecture de l’espace par des phénomènes.
Capacité à articuler sa pensée du plan, au volume jusqu’à l’architecture, développement de grammaires picturales facilitant ces passages.

Enseignement
A l’appui des acquis de propédeutique, cet atelier reposera sur le développement de multiples passerelles techniques et d’analyses critiques sur l’emploi de la couleur dans l’espace. Du volume englobé (objet)au volume englobant(architecture),de l’objet à son environnement proche, de l’architecture au paysage, du dispositif à son spectateur, du support coloré à son véhicule, etc.

Méthode
Cours pratiques et exercices réguliers de mise en situation traitant de la spatialisation de la couleur (notions de distance, d’immersion, de relativité, la place du spectateur, etc.), accrochages réguliers et captations photographiques, réalisation d’un dossier de travail (esquisses, plans, expérimentations, réalisations).
Le travail se veut prospectif par l’expérimentation.
Suivi individuel, discussions collégiales.

Évaluation
Contrôle continu, qualité des expérimentations, aptitude à la prospection, originalité et pertinence des propositions et de leurs développements au fil des séances

conception / édition : articulations visuelles

Structure Bâtons

Objectifs
Cet enseignement commun aux deux options propose une veille et une expertise en culture visuel. Dans la continuité de la première année, il reste un temps disponible pour l’apprentissage des fondamentaux de la conception et de l'édition.

Enseignement
Une partie du cours est pensée comme un « observatoire des médias », c'est à dire un point de rencontre des cultures de chacun.e pour assurer une transmission aussi large que riche. En se reposant sur la mise en communs des références, la culture éditoriale est pensée de manière transversale, offrant de multiple-connections au sein du domaine plus vaste des arts visuels.
• Cultures et temps médiatiques — à partir de différents exemples et cas d’études en design graphique, ce moment est l’opportunité de comprendre et de mesurer l’évolution et la fabrication de formes graphiques et ainsi de prendre conscience des différentes articulations qui existent entre humain, technologie et graphisme. C’est à travers, les sensibilités et l’implication des étudiant.e.s que cette partie se développe comme un support à l’« observatoire des médias ».
• Outillages — à partir de savoir-faire techniques et artistiques, il sera question de valider les acquis fondamentaux d'une culture visuelles, en fonction des besoins et compétences des étudiant.e.s (apprentissage des logiciels et langages, des règles de composition, des bases de la typographique, des techniques de construction d’images...).

Méthode
Cours pratique proposition d’un sujet annuel, planification des phases.

Évaluation
Contrôle continu, rendus et exposés des travaux.

image photographique

Alexandre Perigot

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-

vidéo

Christl Lidl

Objectifs
Au 1er semestre, expérimentation de l'image audiovisuelle en relation à des objets miniaturisés. Initiation à la scénarisation audiovisuelle à partir d'un contexte scénique . Renforcement des acquis techniques. Séances en commun avec les étudiants de l'option design.
Au 2 ème semestre, expérimentation des enjeux de l'espace du corps et de l'image dans un contexte d'installation et de performance. Développement des connaissances de l'histoire de la vidéo et de son développement dans les arts numériques.

Enseignement
Espace et matière de l'image (semestre 3 et 4) : Les séances aborderont les relations de l'image vidéo à l'espace, aux objets et au corps ainsi que des rapport d'échelle qu'ile entretiennent entre eux. L'image sort du cadre de l'écran et de sa narration filmique. Sur base d'oeuvres d'artistes de référence de l'histoire de la vidéo, d'exemples de spectacle d'art vivant mettant en scène le corps et l'image, l'étudiant est amené à concevoir un scénario pour un sujet miniaturisé au premier semestre et un dispositif vidéo à l'échelle de l'espace au second semestre. Il aborde les questions de scénario et de parcours dans les dispositifs audiovisuels.

Méthode
Au 1er semestre , sur base d'une thématique donnée et d'une maquette existante, l'étudiant élabore un scénario qui interroge la matérialité de l'image audiovisuelle en relation à des objets. L'élaboration du scénario passe par l'expérimentation et la manipulation d'objets tangibles autant que par l'enregistrement et la projection d'image. Le corps est interrogé dans le rapport d'échelle qu'il entretient avec le dispositif scénique. Le cours vidéo est réalisé en commun avec les étudiants de l'option Design.
Au 2 ème semestre, une série d'oeuvres vidéo de référence issues de l'histoire de la vidéo sont analysées en vue de mettre en évidence les éléments plastiques qui constituent leur matière et leurs enjeux esthétiques. Ils servent de base à la réflexion à l'étudiant. Sur une thématique donnée l'étudiant élabore une performance audiovisuelle ou un dispositif d'installation vidéo interrogeant la relation entre l'image audiovisuelle, l'espace, ainsi que la place et le rôle du corps dans ce dernier.

Évaluation
Contrôle continu, aptitude à concevoir un projet de manière autonome et parallèlement à collaborer aux projets des autres étudiants. Capacité à participer aux analyses collectives. Archivage des productions réalisées dans un dossier dédié.

dessin, modèle vivant

Delphine Mazur

Objectifs
Aborder l’étude du modèle vivant dans son apparence phénoménale, le visible, la forme, la ligne, le contour, le trait , la masse... afin qu’advienne l’autonomie du trait, de la forme.

Enseignement
« LE DESSIN MIS À NU PAR LES ÉTUDIANTS MÊME », le dessin d’observation.
Dessiner c’est vivre une expérience ! Voir le visible...
L’étude du modèle vivant est portée sur l’expérimentation des différents outils inhérent au dessin ( matière , support, outils graphiques) et aux contraintes de temps et d’espace afin d’interroger les propriétés du dessin et son statut ( Comment développer des techniques, engager une pratiques plastique , communiquer ses intentions et développer son regard critique ?).

Méthode
Cours magistraux.
Comment le corps est représenté dans son intégrité, magnifié ou transgressé, disséqué ou métamorphosé. Tracer, simplifier, découper, déchirer, coller, dérober, contredire, effleurer, gratter...Développer une pratique expérimentale qui amène l’étudiant à se confronter aux notions suivantes :

  • Le rapport du corps / le rapport au papier :
  • La feuille comme espace donnée ; comment la remplir, l’organiser.
  • Interroger les bords de la feuille : la limite, le cadre
  • Les échelles/ les proportions
  • Transformation/mouvement.

histoire et théorie de l’art

Christophe Leclercq

Objectifs
Acquérir une connaissance approfondie dans le champ des arts contemporains pour développer ces savoirs dans ses recherches personnelles.
Appréhender les méthodologies de recherche appliquées à l’histoire de l’art, et la théorie critique.

Enseignement
Une approche environnementale de l’art :
La conception de l’art se voit profondément modifiée au tournant des années 1960 et 1970, avec le recours à de nouveaux médiums, le développement de pratiques comme la performance, l’installation, l’environnement, l’art vidéo, le protocole et, enfin, le déplacement vers de nouveaux territoires, à l’écart des espaces traditionnellement dédiés à l’art. Parallèlement aux bouleversements historiques, sociaux et économiques que connaît cette période s’intensifient des réflexions sur les relations entre l’art et la vie, sur la place et le rôle de l’artiste en société, et notamment sur l’influence des nouvelles technologies sur notre perception du monde qui nous entoure. Le cours propose de les explorer et à l’appui des nombreux textes théoriques de cette période, et des productions emblématiques résultant de collaborations.
Images, médias, dispositifs :
À partir de l’étude d’oeuvres de références, des années 1980 aux années 1990, le cours questionne ce qui a été identifié, à travers les pratiques et théories postmodernes, comme une crise de la modernité en art, dans laquelle se développent la critique institutionnelle, ou encore l’analyse des significations et des dimensions idéologiques de l’information, des médias et de l’industrie culturelle. Les notions de capture et de dispositif y seront centrales pour aborder des propositions aux multiples ramifications techniques et sociales, qui revisitent, pour certaines d’entre elles, des matériaux préexistants (reprise et remédiation).

Méthode
Cours magistraux qui alternent présentation des notions essentielles, des mouvements, courants et figures artistiques singulières, analyses d’oeuvres et études de textes d’artistes et de textes critiques.

Évaluation
Chaque semestre donne lieu à une évaluation finale, écrite (S1) puis orale (S2). L’assiduité et la participation aux enseignements font également partie des éléments évalués.

philosophie

Ludovic Duhem

Objectifs
Initiation à l’esthétique (acquisition des notions et théories fondamentales) et méthodologie d’analyse de texte et de construction d’une réflexion argumentée

EnseignementLe cours d’initiation à l’esthétique a pour objet la découverte et l’approfondissement des notions et théories fondamentales relatives au sensible et à l’art :

  • notions : esthétique, beauté, sublime, art, design, perception, imagination, création, production, intention, expression, jugement, interprétation, transmission, culture ;
  • théories : théorie métaphysique, théorie poiétique, théorie phénoménologique, théorie psychanalytique, théorie sémiologique, théorie empirique, théorie pragmatique, théorie critique, théorie sociologique.
    À travers des leçons, des lectures commentées de textes d’auteurs et de débats, il s’agit plus précisément de comprendre les problèmes que pose toute approche théorique du monde sensible, c’est-à-dire en quoi le monde sensible nous force à penser et comment l’art et le design pensent à leur manière.
    Chaque séance de cours est divisée en une partie leçon et une partie méthodologie.

Méthode
Cours, travaux de recherche autonomes (individuels et collectifs), prise de parole

Évaluation
Mode : contrôle continu et examen en fin de semestre
Critères : présence, ponctualité, autonomie, participation, connaissances et qualités de réflexion

ateliers d’écriture

Christophe Leclercq

Objectifs
Appréhender et expérimenter l’écriture comme processus artistique. Maîtriser les outils conceptuels et linguistiques, les outils de communication (oral et écrit). Développer une méthodologie de lecture critique.

Enseignement
L’atelier d’écriture doit permettre aux étudiant.e.s de développer une écriture personnelle, qu’elle porte sur leur propre travail, sur des oeuvres appartenant à sa constellation d’artistes, des expositions en cours, ou encore sur des ouvrages littéraires ou théoriques en mesure de nourrir sa réflexion. Seront travaillés, lors des séances collectives, la description et l’analyse d’oeuvres et de processus de création, l’analyse des textes littéraires, critiques et théoriques, à même d’aider l’étudiant à se positionner dans un contexte culturel particulier. L’écriture comme processus artistique est également traitée, à partir de l’étude d’une sélection d’écrits d’artiste, et notamment de publications associant textes et images. Certaines séances pourront s’articuler avec des cours pratiques dispensés en 2ème année option art (dessin, couleur/espace, vidéo, volume).

Méthode
Cours participatif, séances individuelles et collectives. Constitution d’un espace de travail numérique personnel pour le suivi individuel (dossier en ligne, avec ses oeuvres, références et écrits), et pratique régulière de l’écriture à l’occasion de divers exercices, qui pourront être intégrés dans le livret de la collection “Écrits & Théories”, en fin de 3ème année.

Évaluation
Contrôle continu, singularité de la démarche, qualité d’écriture et de mise en forme, assiduité, activité, participation, respect des délais, qualité des recherches personnelles.

écrits et théories

Ludovic Duhem

Objectifs
Acquisition de techniques et de méthodes de lecture et d’écriture ; approfondissement de la culture générale en histoire de l’art et de la littérature

Enseignement
Le cours d’écrits et théories a pour objet l’apprentissage, l’expérimentation et la critique de l’écriture. À travers des exercices de poésie, de prose, de théâtre, etc., il s’agit de comprendre comment articuler le « voir » et le « dire », l’image et le mot, le pouvoir iconique de la littérature. Chaque séance se compose d’un cours magistral, d’un sujet proposé pour la séance suivante et une présentation collective et critique de l’exercice rendu. Ce cours est aussi un atelier d’expérimentation dont la forme et le contenu sont variables en fonction des échanges.
Parmi les thèmes abordés : OuLiPo, Lettre d’insulte, Description, Délire interprétatif, Dialogue en images, Science Fiction, Manifeste artistique, Le monstre, La chambre, Le Pamphlet, etc.

Méthode
Cours et travaux d’écriture individuels et collectifs, prise de parole publique.

Évaluation
Mode : contrôle continu, rendus hebdomadaires
Critères : présence, ponctualité, autonomie, connaissances et qualités d’écriture et de réflexion, qualité de prise de parole

actualité de l’art et du design en anglais

Stéphanie Mahieu

Objectifs
Accéder à une pratique de la langue anglaise la plus naturelle et contextualisée possible, au travers de l’étude active de l’actualité de l’Art et du Design en anglais. Une attention particulière est accordée aux compétences communicationnelles, en tenant compte du niveau de chacun.e. L’objectif principal pour les étudiant.e.s est d’être capable, lors des workshops et projets à l’étrangers, de présenter son travail en anglais de manière efficace et compréhensible à des interlocuteurs non-francophones.

Enseignement
Les cours d’anglais à l’ESAD consistent en des cours d’actualité de l’art et du design enseignés en anglais plutôt que des cours de grammaire anglaise. Ils sont inspirés de la méthode CLIL (Content and Language Integrated Learning) qui consiste à enseigner une discipline en anglais, en combinant apprentissage linguistique et apprentissage de disciplines spécifiques.
En suivant ce principe, les cours d’anglais suivent l’actualité internationale de l’art et du design. Il se basent sur une combinaison de lectures commentées d’articles issus des pages art et design de journaux et revues généralistes (tels The Guardian, The New York Times, The Atlantic) et spécialisés (tels ArtNews, Artdaily, Dezeen, CityLab, DesignIndaba…), de visionnage de documents audiovisuels, d’écriture de textes et de prise de parole devant la classe sous forme d’exposés, de performances, voire de l’organisation et de la prise en charge d’une séance thématique.

Méthode
Chaque séance aborde une thématique distincte, inspirée de l’actualité de l’art et du design dans le monde (expositions, biennales, sorties de livres, de films, …). Elle se déroule selon le même principe : une lecture commentée d’article, complétée par le visionnage d’une vidéo relative au même sujet (en anglais sous-titré anglais), souvent issue du site TED, mais également des films documentaires ou de séries (TateShots, Art21, Série Abstract, BBC Art…). L’un des principes sous-jacents de l’enseignement de l’anglais à l’ESAD est de donner aux étudiants les outils et l’envie de l’auto-apprentissage de la langue, dans la perspective de leur vie professionnelle future.

Évaluation
Contrôle continu basé sur la présentation régulière d’exposés oraux et de travaux écrits tout au long de l’année.

introduction au projet personnel

Christl Lidl, Nicolas Guiet

Objectifs
Par la rencontre régulière avec ses enseignants, l’étudiant réfléchit aux expérimentations menées depuis la propédeutique dans l’objectif de transformer ses intuitions en intentions. Le développement d’une démarche plastique singulière, par le recours à un vocabulaire et une grammaire adaptés à ses considérations et intentions personnelles, est l’enjeu de ces échanges. L’étudiant doit acquérir une autonomie progressive en s’appropriant telles références, telles problématiques, inscrites dans le champ de l’art contemporain. L’analyse plastique et conceptuelle de ses partis pris artistiques est fondamentale. En regard, l’étudiant mettra en œuvre une méthodologie cohérente avec ses intentions et ses protocoles.

Méthode
Des rendez-vous individuels associés à des accrochages réguliers doivent conduire l’étudiant à positionner son travail dans un champ de références artistiques et théoriques précis. Cet espace prospectif et critique participe à introduire la notion de “projet personnel” en vue du DNA (Diplôme National d'Art) qui clôture la 3ème année du cursus.

Évaluation
Contrôle continu, synthèse écrite, archivage numérique et physique des expérimentations, cahier de recherches.

dessin

Delphine Mazur

Objectifs
-

Enseignement
-

Méthode
-

Évaluation
-